Toutes les nouveautés sur la fiscalite des particuliers

 Déficit Foncier
 Dispositif Duflot
 Dispositif
  Duflot Outre-Mer

 Dispositif Censi-Bouvard
 Loueur en Meublé
  Non Professionnel

 Dispositif Girardin
 Loi Malraux
 Monument historique

 Dispositif Scellier
 Le Revenu Foncier
 LMNP
 LMP
 Loi Girardin
 Loi Scellier Bouvard
 Loi Scellier intermediaire
 Loi Scellier outre-mer
 Plafonnement des niches fiscales
 SCPI Scellier

 Le prêt amortissable
 Le prêt hypothecaire
 Le prêt In Finé

 Assurance vie
 Le LDD
 Le livret A
 Le PEA
 Le PERP

 Ancien
 Neuf


Loi des monuments historiques

 

Principaux avantages "Monument Historique"

La loi du Monument Historique reste la seule loi de finance hormis le cas de certains immeubles "Malraux" encore régis par l’ancien régime, qui permette de déduire du revenu global de l'acquéreur, sans plafond, les travaux de restauration du logement et les intérêts d'emprunt liés à l'acquisition.

Principe :

La loi du Monument Historique est entrée en vigueur en 1913.

L'avantage Monument Historique concerne les propriétaires dans un immeuble classé à 100% Monument Historique "M.H" ou inscrits à l'inventaire supplémentaire des Monument Historique "I.S.M.H.", pour favoriser la restauration de biens présentant un intérêt historique ou artistique.
Les travaux de restauration et d'entretien, d’un bien immobilier Monument Historique, ainsi que les intérêts d'emprunt, sont déductibles du revenu foncier. Le déficit ainsi généré est intégralement déductible du revenu imposable.
Sous réserve de conclure une convention avec l'Etat, la transmission ou la donation de ces biens est exonérée de droits de succession.

Conditions à respecter "Monument Historique" :

Le bien immobilier Monument Historique classé" MH", ou inscrit à l'ISMH ne peut être démoli, transformé, vendu, donné ou légué sans autorisation du ministère de la Culture. Le propriétaire doit être à l'initiative des études architecturales, des travaux et des démarches administratives d’un investissement Monument Historique. L'administration admet cependant que mandat soit donné à un professionnel. Ce mandat doit être confié avant que le professionnel n'ait entrepris la moindre démarche. S'il y a plusieurs investisseurs, ils doivent adhérer à une ASL (Association Syndicale Libre).

Le Permis de Construire est soumis à l'accord de la direction régionale des affaires culturelles "DRAC", qui en réfère à l'architecte des bâtiments de france "ABF" départemental et l'Architecte en chef des Monument Historique "ACMH" régional. A l'issue du paiement des travaux, le bien doit être conservé à la location 3 ans,vide.

Deux modifications sont intervenues en 2009 :
Obligation de conserver le bien 15 ans.
Il n’est plus possible de diviser un immeuble, sauf si la division a fait l’objet d’un agrément du ministère du budget, après avis du ministère de la culture.  De ce fait, les biens disponibles divisés en appartements se trouvent considérablement raréfiés.

Plafonnement des niches

Le dispositif Monument Historique est (avec certains immeubles Malraux) le seul qui échappe au plafonnement « des niches fiscales » instauré en 2009 (soit 18 000 € de réduction d’impôt plus 6% du revenu imposable), permettant ainsi de gommer la totalité de sa tranche marginale d’imposition.

Si vous souhaitez plus d'information : ici


François BERLINGEN, directeur de G2P répond à Florian LEBRUN pour le blog lois-duflos.org

Dans cette interview, il explique son activité de conseiller en gestion de patrimoine et en quoi les nouvelles lois font évoluer la défiscalisation.

Voir l'article >>
Nos partenaires : Bouwfonds immobilier - Bouygues immobilier - Cogedim - Constructa - Icade - Les nouveaux constructeurs - Nexity - Promogim - Urbat - Vinci immobilier -
Nous recrutons
ORIAS No 08 042 307